Symbolisme

Le symbolisme est un courant dans la littérature et les arts plastiques qui a été défini à Paris en 1886. Il considère l’impressionnisme comme un matérialisme dominé par les impressions physiques, et encourage ainsi l’idéalisme et une plus grande sensibilité poétique. L’art redevient une exploration des mystères de l’âme et du monde des symboles, à travers le rêve, l’érotisme, la peur et même les doctrines ésotériques. Le symbolisme trouve ses racines dans les sentiments les plus profonds de l’être et de l’inconscient, avant même que Freud en entreprenne l’analyse. Le mouvement voit le jour à Paris sous l’influence de Sâr Péladan, qui fonde, en 1892, les « Salons de la Rose+Croix », des expositions auxquelles participent également des artistes belges. Certains artistes cherchent à irradier une atmosphère de profonde intériorisation, d’autres sombrent dans des effets décoratifs plus superficiels.